Tel

+41 76 324 17 83

E-mail

alexandra@ayurveda-therapies.ch

Jours d'ouverture sur RDV

Lundi à jeudi

Voir son chien, compagnon de vie, s’éteindre à petit feu est une rude épreuve. L’accompagner jusqu’au bout de sa vie est un beau chemin rempli d’amour et de gratitude.

Puja a été une chienne exceptionnelle de douceur, de gentillesse et un modèle de résilience. Elle a su toucher le cœur de chacun.

J’avais envie de partager avec vous une des grandes leçons de vie qu’elle m’a permis de vivre pleinement.

Tout remonte à l’été 2021, où le 1er août, un voisin a décidé de lancer des feux d’artifices. Puja a eu la peur de sa vie. Le choc émotionnel lui a déclenché la leishmaniose dont elle était porteuse saine jusqu’alors. La descente aux enfers a commencé. Heureusement, quand le diagnostic a été posé, j’ai pu lui donner les bons médicaments pour freiner l’évolution de la maladie. Bien que diminuée, elle a vite retrouvé sa joie de vivre. Puis, l’automne 2022, elle se fait opérer d’un hémo-angiosarcome et d’une tumeur mammaire bénigne. Hélas, la tumeur a réapparue au bout de 3 mois et grossissait rapidement. L’épée de Damoclès sur la tête, elle se fait réopérer. Là, je vois qu’elle a pris un coup de vieux. Ralentie, je la vois s’accrocher à la vie.

Le processus de deuil commence, quand je palpe son ventre et le découvre avec plein d’autres boules qui se forment. Je comprends que l’issue sera fatale cette fois, une troisième opération n’étant plus envisageable. Peur, colère, tristesse, tout se mélange. Je lui avais promis « pas d’acharnement thérapeutique ». Toujours garder cette idée en tête pour respecter cette promesse. Puja passe à des soins palliatifs. Je me prépare à l’inévitable moment de la séparation.

Nous avons dû ralentir notre rythme. Réapprendre à s’adapter l’une à l’autre. Cette fois, c’est moi qui l’encourage à avancer. Elle peine à avancer. Je commence à la porter. Un peu comme elle quand elle est entrée dans ma vie à l’époque. Les rôles sont inversés. Puja a ouvert en moi la porte de la compassion. Je me suis mise à son rythme en respectant ses possibilités. Juste de la bienveillance.

Vendredi 28 avril, je fais une communication avec animaux, grâce à Noémie Svara Chappex, que je vous recommande chaudement. Puja m’apprend qu’elle a une blessure d’âme au niveau du féminin sacré, probablement raison pour laquelle, cela s’est manifesté sous forme de tumeur mammaire. Je comprends que je dois l’aider de toutes les manières possibles pour cette guérison. Elle n’est pas prête à partir et ne veut pas non plus affronter les émotions de la séparation. Eh oui, elle était aussi très têtue.

Je me sens prête à la libérer de la maladie qui lui rend tout mouvement très inconfortable. Elle veut encore vivre et ne se plaint pas. Je dois apprendre à être patiente et à son écoute 24/24. Elle ne veut et n’a besoin que de ma présence. Fini les promenades, juste de courtes sorties hygiéniques et la porter pour monter et descendre les escaliers et la voiture. Le processus de deuil fait son chemin et m’a permis à ce stade d’être dans l’acceptation totale. Je sens que je m’aligne à quelque chose de plus grand que moi, portée par la puissance de l’amour.

À partir de là, tout ce qui arrive est juste. J’apprends à ÊTRE dans le moment présent. Plus de projection dans l’avenir. Vivre au rythme de la respiration et un pas après l’autre. Être dans le ICI ET MAINTENANT. Profiter de se dire les choses essentielles…..HO’OPONOPONO.

Mercredi 10 mai, je la prends en cours de formation continue. C’est après avoir humé l’huile essentielle de Magnolia feuilles, que je vois son regard changer. Ma voisine de table me dit que ma chienne l’a chargée de me dire « j’en ai marre ». Je comprends instantanément que c’est le signal que j’attendais depuis des semaines. La procrastination est interdite, même si la décision est très douloureuse. J’informe ma vétérinaire que le grand jour est arrivé.

J’ai le choix entre la maison, la voiture ou le cabinet vétérinaire. J’ai choisi le cabinet vétérinaire. Pour la simple raison qu’il est 100% féminin et je fais encore partie de l’équipe à l’heure où j’écris ces lignes. J’y travaille en effet les lundis après-midi, mardi matin et jeudi toute la journée. J’ai pris ce matin-là avec moi les huiles essentielles de rose et de bois de santal indien et une musique magnifique, le Devi Prayer, un long mantra qui honore les déesses. À midi, ma collègue vient me chercher… « c’est le moment ». Puja a été installée dans son dodo rose préféré. Une bougie allumée et entourée de femmes magnifiques. Puja est partie en douceur, libérée des inconforts de son corps physique et surtout guérie dans son féminin sacré. La rose et le bois de santal lui ont montré le chemin du paradis. Dans son dernier souffle, elle m’a dit « merci maman » avant de rejoindre son meilleur ami qui est venu la chercher pour entrer dans la lumière. Il y a eu à ce moment un joli rayon de soleil en cette journée pluvieuse. Tout était aligné, parfait et juste.

J’ai le cœur rempli de gratitude pour cet être vivant qui m’a appris jusqu’au bout à dépasser mes limites au rythme du cœur pour me permettre de grandir. J’ai été honorée d’avoir vécu avec cette âme pure. Les animaux sont extraordinaires comme ils apprennent la confiance et l’amour inconditionnel dans leur simplicité animale. Merci Puja d’avoir été cette chienne magnifique qui m’a appris que le bonheur est simple.

Vivre le moment présent, être dans l’acceptation et non dans le conflit, être authentique et dire la vérité, avec bienveillance, l’essentiel quand on est dans la confiance, partager l’amour et la gratitude qu’on a dans le cœur. C’est un douloureux soulagement, tout était aligné, parfait et juste. Et la souffrance diminue. SAT CHIT ANANDA. Mon cœur est en paix….même si mes yeux sont encore en fin de programme, au stade de l’essorage. Les larmes, c’est la lessive de l’âme.

Repose en paix ma Puja !

Articles recommandés