Tel

+41 76 324 17 83

E-mail

alexandra@ayurveda-therapies.ch

Jours d'ouverture sur RDV

Lundi à jeudi + samedi

Conseils de saison

L’été se prolonge pour le plus grand plaisir… des frileux. Selon l’Ayurvéda, l’été est la saison dominée par l’élément FEU qui constitue également la bioénergie Pitta. A la fin de l’été, cet élément FEU augmente encore plus avec l’arrivée de la bioénergie Vata, composée de l’élément AIR et qui suivra avec l’automne. Imaginez simplement de l’air qui souffle sur le feu… Que se passe-t-il ? Le feu s’embrase. Au secours, appelez les pompiers !

Ces facteurs environnementaux influencent évidemment notre physiologie. D’un point de vue physique, les troubles suivants peuvent apparaître :

  • dermatoses, éruptions cutanées, rougeurs
  • inflammation en général
  • transpiration excessive
  • excès d’acidité, sensation de brûlure
  • troubles cardio-vasculaires
  • troubles oculaires, yeux fatigués, irrités et rouges
  • troubles digestifs comme la diarrhée

Cependant d’un point de vue subtil, les premiers signes d’une augmentation de l’élément FEU, avant même les troubles physiques, se manifesteront souvent par un déséquilibre psycho-émotionnel. Et cela donnera :

  • irritabilité
  • impatience
  • jugement et critique
  • colère
  • disputes

Idéalement, dès que l’on s’aperçoit de ces premiers signes, il est sage de prendre sans tarder les premières mesures pour baisser l’élément FEU avec l’alimentation et les activités, afin d’éviter que cela déborde et ne vienne pas se cristaliser dans le corps.

Qu’est-ce qui provoque un excès de FEU ?

Nous venons de l’aborder, chaque saison a une influence sur notre organisme. L’alimentation joue également un rôle important dans cet équilibre interne. On est ce que l’on mange !

Manger sainement ne veut pas nécessairement dire que des produits biologiques, bien qu’ils soient plus savoureux et riches en micro-nutriments. Du point de vue de l’Ayurvéda, manger sainement, c’est manger d’abord selon sa capacité digestive, elle-même en lien direct avec notre constitution. Nous sommes tous différents sur ce plan.

Je pense qu’il est primordial de connaître sa constitution pour adapter son régime alimentaire quotidien à sa capacité digestive. Une bonne digestion garantit une bonne santé. Et mieux vaut prévenir que guérir.

L’Ayurvéda considère 6 saveurs différentes :

  • Doux (EAU + TERRE), ce sont tous les glucides, les lipides et les protéines*
  • Salé (EAU+ FEU), c’est le sel avant tout, et sinon peu d’aliments contiennent naturellement du sel (fruits de mer et algues)
  • Acide (FEU + TERRE), ce sont la plupart des fruits, tomates, légumes fermentés, yaourt
  • Amer (AIR + ETHER), certains légumes amers (dent-de-lion, brocoli, côte de bettes, chicorée, endives, choux, raves, épinards et artichauts). Le café est amer, mais se transforme en saveur piquante et augmente par la suite dramatiquement Vata et Pitta.
  • Astringent (TERRE + AIR), on retrouve cette saveur dans certains fruits (framboise, kiwis, kakis), certains légumes verts (haricots, petits pois, brocoli) et légumineuses (lentilles, pois chiche, fèves), ainsi que dans les thés (vert et noir)
  • Piquant (FEU + AIR), la plupart des épices comme le piment, romarin, origan, thym, poivre, gingembre, cumin, girofle, cannelle, moutarde, muscade, raifort 

* attention, les sucres raffinés et les protéines provoquent à terme un excès d’acidité qui engendre brûlures, ulcères gastriques et dermatoses.

Rééquilibrer l’élément FEU

La première qualité du FEU est la chaleur, qui s’équilibrera rapidement avec le froid. Les quatre autres éléments sont tous froids. Les autres qualités du feu sont un côté piquant, tranchant, fluide, léger et imprévisible. 

Les principes ayurvédiques sont simples et logiques. Ils consistent à réduire les excès d’un élément en introduisant l’opposé, pour ramener l’harmonie.

Concernant un excès de feu, l’élément EAU est incontournable. Boire de l’eau, fait du bien, mais il ne faut pas non plus qu’elle soit glacée, sinon elle éteindra le feu digestif qui devra fonctionner à plein régime en hiver, alors autant le préserver !

En cas d’excès de feu, avant de révolutionner son alimentation, c’est déjà bien de commencer par bannir tout ce qui contient du FEU (acide, salé et piquant) et de remplacer par les saveurs qui contiennent EAU et/ou TERRE. En effet, Pitta sera pacifié par une alimentation riche en saveurs douces, amères et astringentes. Les aliments peuvent être consommés mi-cuits et servis pas trop chaud.

Il faut aussi savoir que les fritures, l’alcool, le café et la viande rouge augmentent sévèrement Pitta, donc à éviter au maximum.

Si vous voulez bénéficier de conseils personnalisés, vous pouvez réserver une consultation de 1 heure à mon institut.

Si vous préférez en apprendre davantage sur l’alimentation ayurvédique, afin de l’adapter à votre capacité digestive et à celle de votre famille, je vous invite à suivre le prochain cours.

Quant aux activités qui apaisent Pitta auront attrait à l’eau :

  • douche froide
  • baignade, natation (piscine, lac)
  • promenade en forêt au bord d’une rivière

Évitez les sports qui sollicitent trop le cardio (par exemple la course à pieds à midi!!). Se défouler pour évacuer le trop plein d’émotions est salutaire pour apaiser Pitta. Mais attention les sujets Pitta aiment parfois un peu trop la compétition. Tant qu’elle ne finit pas en explosion de colère, ça va. Sinon…. douche froide ou méditation !

Les traitements ayurvédiques proposés à l’Institut qui apaisent Pitta sont :

  • Netra (soin du visage et du pourtour des yeux)
  • Gamathi (soin des jambes pour une meilleure circulation)
  • Abhyanga (massage)

En aromathérapie, les huiles essentielles et/ou hydrolats de menthe, coriandre, eucalyptus, encens, géranium, lavande, patchouli et rose font merveilles sur un Pitta explosé.

J’espère que ces conseils vous auront éclairés, car le feu amène aussi la LUMIÈRE.

Dans la joie de vous revoir prochainement, prenez soin de vous.

Alexandra

Articles recommandés