Tel

+41 76 324 17 83

E-mail

alexandra@ayurveda-therapies.ch

Jours d'ouverture sur RDV

Lundi à jeudi + samedi

burn-out

Le burnout est un syndrome d’épuisement et dépression qu’il soit professionnel (la plupart du temps) ou privé (familial, social). Pour l’un comme pour l’autre, les causes et les symptômes sont identiques : l’épuisement est total au niveau du corps physique, ainsi que des émotions et du mental. Burnout vient de l’anglais et signifie littéralement brûlé, flambé, trop cuit.

Que vous traversiez en ce moment un burnout ou que vous connaissiez quelqu’un, pas de panique. Lisez ce qui suit, vous y trouverez des clés pour vous en sortir.

Une fois n’est pas coutume, cet article sera court. Il se veut pratique pour ceux que cela concerne.

Les causes d’un burnout

  • Stress chronique et permanent
  • Devoir de performance en continu
  • Excès et surcharge de travail
  • Harcèlement, injustices, mobbing
  • Conflits, manque d’harmonie
  • Être sollicité sans arrêt, devoir dire « oui » tout le temps
  • Travailler dans l’urgence
  • Prendre toujours plus de responsabilités
  • Manque de reconnaissance
  • Monotonie, tâches répétitives
  • Abus d’autorité
  • Temps de repos trop court
  • Heures supplémentaires
  • liste non exhaustive

Si vous vous reconnaissez dans 5 ou 6 points, soyez vigilants et tâchez d’y trouver déjà des solutions pour éviter de glisser plus bas.

Les symptômes d’un burnout

  • Épuisement physique, grande fatigue
  • Épuisement émotionnel
  • Émotions refoulées (colère, tristesse et peur)
  • Épuisement mental,
  • Le travail prend tout l’espace des pensées
  • Sentiment d’échec
  • Peur de ne plus être à la hauteur, sentiment d’incompétence
  • Dévalorisation, perte de l’estime de soi
  • Perte d’intérêt et de motivation
  • Troubles du sommeil, sommeil agité, rêver du travail
  • Difficulté d’endormissement
  • Réveil difficile
  • Tout effort paraît insurmontable et fatigue d’avance
  • Troubles digestifs
  • Prise ou perte de poids

Si vous cochez plusieurs cases, lisez la suite. Plus vite vous repérez les signes tôt et plus vite vous pouvez vous arrêter pour récupérer, faire le point et vous relever. Ne faites pas l’erreur d’aller au bout de vos limites. Il vous faudra beaucoup plus de temps pour guérir et remonter la pente. Il faut du temps pour se régénérer. Soyez patient et bienveillant avec vous-même.

Conseils préventifs

  1. Votre corps vous donne des signes de vous arrêter, écoutez-le. Prenez des vacances ou au mieux quelques jours de repos dans les plus brefs délais.
  2. Reposez-vous, dormez entre 8 et 10h. Respectez des horaires réguliers pour un bon sommeil réparateur (coucher à 22h et lever entre 6 et 8h ). Utilisez les huiles essentielles ou les plantes pour vous aider à vous endormir (voir le chapitre suivant).
  3. Mangez léger, des fruits (riches en vitamines), des légumes de préférence cuits (naturellement riches en minéraux et en fibres), des céréales complètes (riches en vitamines du groupe B) et un peu de protéines (viande blanche ou légumineuses). Il faut soulager le système digestif avec une cuisine simple et digeste. Une cure de probiotique peut être une bonne idée pour refaire la flore intestinale.
  4. Promenez-vous dans la nature, la forêt, la verdure. La couleur verte a un pouvoir de régénération très important. Respirez à plein poumons. Prenez le temps de ralentir en écoutant les oiseaux chanter. Marchez lentement en conscience, admirez les arbres, les plantes…
  5. Même si vous vous sentez épuisé, faites le bilan. Il est important de comprendre ce qui vous a conduit à l’épuisement, afin d’éviter à l’avenir de refaire les mêmes erreurs. Vous pouvez écrire dans un carnet les points positifs et les points négatifs. Cela vous aidera à y voir plus clair et prendre les bonnes décisions.
  6. Une fois reposé, mettez les choses au clair avec qui de droit, en posant vos limites, avec ce que vous avez besoin, ce que vous voulez et ce que vous refusez à partir de maintenant. Demandez clairement.
  7. L’objectif final est de retrouver l’amour, la confiance, la joie et la paix.

Le mieux, c’est de reprendre l’activité progressivement, par étape. Écoutez-vous bien, ne vous surévaluez pas. Vous le sentirez quand vous pourrez reprendre à 100%. Souvent en cas de burnout, on est suivi par un ou plusieurs médecins dont un psychiatre. N’hésitez pas à vous faire aider. Seul c’est difficile de s’en sortir.

Conseils pratiques

Quand on est en plein burnout, on a ni envie ni énergie. Le tout premier conseil est de choisir une ou deux mesures qui sera facile ou simple à inclure dans sa routine et/ou sympa à faire pour le plaisir. Il est contreproductif de tout appliquer en même temps, car l’esprit ne sera pas en mesure d’intégrer quoique ce soit. FACILE, SIMPLE et/ou FUN.

Aromathérapie

L’aromathérapie est très utile dans le cadre d’un burnout. En effet, les huiles essentielles agissent sur tous les systèmes en même temps. De plus, l’odeur de chaque huile essentielle met instantanément du baume au coeur, apaise les émotions et redonne de l’énergie positive. Dans tous les cas, la marche à suivre est de respirer une huile essentielle pendant 2 minutes les yeux fermés.

SymptômesHuiles essentiellesApplication
Fatigue extrême, épuisementPin sylvestre
Sapin pectiné
Épinette noire
Versez quelques gouttes sur l’intérieur des
avant-bras et sur le thorax
Asthénie totaleSaroFrictionnez 1-2 gouttes la nuque, le cou et 1-2 gouttes le bas du dos
Perte d’intérêtVerveine citronnée1 goutte sur la langue le soir au coucher, pendant 27 jours.
Boire l’hydrolat de Verveine citronnée (1cc dans 1 verre d’eau 3x/jour)
Sentiment de stagnationGenévrier de montagneVersez 1-2 gouttes sur le sommet du crâne
Prenez une posture de méditation assise, dos droit.
Fermez les yeux une dizaine de minutes.
1 Difficulté d’endormissementPetitgrain mandarine
Ylang-ylang
Allongez-vous dans votre lit
Versez 1 goutte dans le nombril et massez en cercle autour
2 Difficulté d’endormissementPin cembra
Sapin pectiné
Frictionnez le thorax avec 2-3 gouttes avant de vous coucher
3 Difficulté d’endormissementLavande vraieVersez quelques gouttes sur l’oreiller
Boire l’hydrolat de Lavande (1cc dans 1 verre d’eau le soir)
Digérer les émotionsEstragonMélangez 1 goutte dans 1 cc d’huile d’olive et
Frictionnez la zone du plexus solaire
Boire l’hydrolat d’Estragon (1cc dans 1 verre d’eau 3x/jour)
Prendre une décisionAngélique racineFrictionnez 1 goutte sous les pieds tous les matins
Boire l’hydrolat d’Angélique racine (1cc dans 1 verre d’eau 3x/jour)
AnxiétéPetitgrain bigaradeFrictionnez le ventre et les avant-bras avec 2-3 gouttes
Boire l’hydrolat de Fleur d’oranger (1cc dans 1 verre d’eau 3x/jour)

Phytothérapie et micronutrition

Les plantes sont d’un grand secours en cas de burnout. Elles contiennent des principes actifs spécifiques qui agissent comme des médicaments. N’hésitez pas à vous faire conseiller pour choisir celles qui n’ont pas d’incidence si vous prenez d’autres médicaments.. En voici 3 qui me paraissent pertinentes :

Burnout rhodiole

La Rhodiole (Rhodiola rosea) traite les symptômes dépressifs légers. C’est un bon anxiolytique qui donne une meilleure adaptabilité au stress. Elle stimule le tonus physique, immunitaire et intellectuel. Elle rééquilibre également les neurotransmetteurs (dopamine, adrénaline et noradrénaline). A prendre de préférence le matin (500-750mg/jour).

Le Griffonia (Griffonia simplicifolia) aide pour le sommeil, car il a un effet sérotoninergique. La graine est riche en 5-HTP précurseur de sérotonine. C’est bon pour le moral et la bonne humeur. A prendre une à 17h et une au moment du coucher. Gélules dosées à 250mg de Griffonia standardisées à 30mg de 5 HTP.

La Prêle (Equisetum arvense) pour refaire le plein de minéraux au niveau du cortex nerveux. Riche en silice, calcium, potassium, fer, manganèse, sodium et souffre. A prendre le matin et à midi, jusqu’à 1’000mg/jour.

Faire un burnout. c’est comme entrer dans un tunnel vidé de toute énergie vitale. Le moindre effort paraît comme une montagne à escalader. L’acceptation de son état est la première étape pour enclencher le processus de guérison. Le repos est essentiel tout comme la remise en question est une étape indispensable pour changer quelque chose. Le changement est inévitable et demande du courage. Pour avoir du courage, il faut avoir de l’énergie. Donc le temps est le meilleure remède.

J’ai vécu moi-même un burnout il y a 20 ans et ma décision a été de changer de travail. J’étais assistante de direction avant de devenir thérapeute. Je vous accompagne volontiers dans ce processus, cliquez ici pour prendre rendez-vous.

Articles recommandés