Tel

+41 76 324 17 83

E-mail

alexandra@ayurveda-therapies.ch

Jours d'ouverture sur RDV

Lundi à jeudi

Le gingembre

Le gingembre est une célèbre racine originaire de l’Asie, l’Inde en particulier, où elle est largement utilisée autant comme condiment dans la cuisine que comme remède dans la médecine. Elle est de la même famille, les zingibéracées, que le curcuma que nous avons exploré le mois dernier.

Botanique

Le gingembre est une plante vivace, aux feuilles persistantes, qui pousse jusqu’à 1 mètre de hauteur. Elle développe des racines formant des rhizomes consommables, c’est ce que nous connaissons et utilisons en cuisine.

Au Moyen Âge, le gingembre était considéré comme une plante magique aphrodisiaque. L’Ayurvéda explique ce phénomène, parce qu’il a une saveur piquante et donc qu’il stimule le feu digestif, Agni. Quand le feu digestif est optimal, alors la puissance sexuelle est au top.

Le gingembre, c’est-à-dire le rhizome de la plante, est très riche en amidon, contient un peu de protéines, des graisses et des huiles essentielles (essentiellement des sesquiterpènes (zingibérène et curcumène) et des monoterpènes, comme le limonène.

Les principes actifs

Ce qui donne cette saveur piquante au gingembre, ce sont les principes actifs appelés shogaol, paradol (effet antioxydant et antitumoral) et zingérone. Le principe actif principal, le gingérol est très présent dans la racine fraîche et sa concentration diminue quand il est séché. En revanche, le shogaol augmente à la dessication.

Gingembre

Les bienfaits du gingembre

Nous le savons depuis longtemps, ses bienfaits sont très nombreux.

Le gingembre est un puissant antioxydant. Il rajoute du piquant dans l’assiette. Que ce soit avec les légumes, les féculents, la viande ou le poisson, le gingembre sait parfaitement bien twister les plats. Le cuisiner tous les jours, surtout en hiver, vous permet de lutter contre les radicaux libres. Qu’il soit consommé cru, cuit ou en poudre, il offre la garantie de cet effet antioxydant.

Le gingembre est un super anti-inflammatoire en limitant la production des prostaglandines. Consommer ce rhizome peut réduire le processus inflammatoire. Quand les maux de tête surviennent par conséquence d’une inflammation, ainsi que les arthrites, lombalgies et autres tendinites, peuvent être réduites par la consommation de gingembre. Donc pensez-y avant d’avaler un médicament.

Le gingembre est avant tout reconnu pour ses vertus stimulantes et digestives. Il stimule également le métabolisme et favorise la sécrétion de bile. C’est une épice idéale pour soigner autant l’estomac que le foie. Il fait du bien à tout le tube digestif, de A à Z. Prudence toutefois, si vous avez des ulcères, il ne faut pas exagérer avec cette épice.

Le gingembre est aussi indiqué comme antiémétique, c’est-à-dire qu’il soulage en cas de nausées et de vomissements. Pensez à mâcher un petit bout de cette racine avant de prendre un transport si vous êtes sujet aux maux de voyage ou après une chirurgie.

Le gingembre pendant la grossesse, pour les mêmes raisons que le mal des transports, il calme les nausées de grossesse et cerise sur le gâteau, il contient aussi de la vitamine B6. Encore une fois, tout est une question de dosage. Il faut le consommer en toute petite quantité.

En hiver, une infusion de gingembre frais avec du citron et du miel est une boisson réchauffante, stimulante et revigorante. Donc très indiquée en cas de fatigue saisonnière. Cette combinaison gingembre-citron-miel est aussi un atout pour le système immunitaire qui l’aidera à bien fonctionner.

Le gingembre permet aussi de fluidifier et détoxiner le sang, ce qui est idéal pour lutter contre les maladies cardiovasculaires. Mais attention, en abuser va être contreproductif. Il faut savoir le doser justement. Un avis médical est nécessaire si vous êtes déjà sous médication (anticoagulant).

Le gingembre peut aider à réduire le taux de sucre dans le sang en régulant l’insuline. Donc très intéressant en cas de diabète de type 2. Pour avoir des effets probants, il faudrait en consommer 2 grammes par jour pendant au moins trois mois. Il aide également à lutter contre les effets secondaires du diabète comme la neuropathie diabétique. Encore une fois, la magie de cette épice pour accompagner une maladie.

En cuisine

Quand vous cuisinez avec le gingembre, voici quelques astuces….

  • coupez la quantité de gingembre que vous souhaiter
  • pelez le gingembre
  • coupez-le en fines tranches ou râpez-le
  • perso, je le rajoute en cours de cuisson, souvent avec de l’ail pressé juste avant de lancer les légumes
  • J’aime bien associer le gingembre avec tous les choux (vert, frisé, chinois, chou-fleur… sauf le jour de la Saint Valentin ou du moins rajoutez du cumin, ça vous évitera d’avoir des gaz…lol)

J’espère que cet article vous aura permis d’en savoir plus sur cette épice piquante et que dorénavant, vous l’intégrerez dans votre cuisine.

Au plaisir de vous revoir prochainement, lors d’un rendez-vous, d’une formation ou au shop.

D’ici là, portez-vous bien !

Alexandra

Articles recommandés