Tel

+41 76 324 17 83

E-mail

alexandra@ayurveda-therapies.ch

Jours d'ouverture sur RDV

Lundi à jeudi + samedi

Cette belle épice de couleur jaune orangé, le curcuma (Curcuma longa) appartient à la même famille que le gingembre. Chez nous en Occident, elle est plutôt connue comme aromate, tandis qu’en Orient, elle est réputée comme plante médicinale.

On la retrouve par sa belle couleur jaune or dans la composition de nombreuses recettes de currys et de moutarde. En Asie, les femmes se font souvent des masques avec du curcuma, car il a la réputation d’être bon pour la peau et de lui donner un bel éclat doré.

La provenance du curcuma

Curcuma longa

L’épice provient des rhizomes de la plante vivace qui peut atteindre jusqu’à 1 mètre de haut. On récolte en hiver la partie utile que l’on fait bouillir ou que l’on cuit à la vapeur, puis qui sera mise au séchage. Il est intéressant de savoir que 5% de cette racine précieuse est composée d’huiles essentielles. La plupart du temps, le curcuma se trouve sous forme de poudre.

Composition chimique 

Curcumine, zingibérone, tumérone et carotène (qui vaut 50U de vitamine A par 100gr).

La curcumine est un puissant antioxydant !

Cette épice magique est une pharmacie à elle toute seule. Elle est très utile sur le système digestif, cardiovasculaire et immunitaire. Elle combat également les rhumatismes.

Curcuma longa

Dans des dosages habituels, comme consommé dans la cuisine, le curcuma est sans danger et ne présente pas d’effet secondaire grave.

Les bienfaits du curcuma

  • le curcuma exerce un effet calmant sur tout le système digestif. Il renforce la muqueuse gastrique, protège l’estomac, réduit ainsi le risque d’ulcère lié au stress ou aux médicaments. Il protège également le foie et contribue ainsi à réduire les taux élevés de cholestérol dans le sang. Il incite aussi la vésicule biliaire à se vider, mais est déconseillé en cas de calculs biliaires. Finalement, il est aussi un grand dépuratif, idéal lors des cures de désintoxication.
  • plus fréquemment utilisé pour ses propriétés anti-inflammatoires, le curcuma permet de bloquer la production de prostaglandines.
  • traditionnellement, on utilise le curcuma pour traiter l’arthrite. Seul ou accompagné d’autres plantes, il peut diminuer les douleurs et les raideurs des articulations.
  • depuis longtemps, le curcuma est employé comme antibiotique naturel, grâce à sa biochimie qui empêche le développement de bactéries, levures et virus.
  • par le même procédé, les principes actifs du curcuma ont la capacité d’être des antiagrégants plaquettaires, qui en complément de sa capacité à diminuer le cholestérol et à arrêter la croissance des cellules musculaires de la tunique vasculaire, diminue ainsi les risques de crise cardiaque.

Conseils pratiques

En cuisine, le curcuma se trouve le plus souvent sous forme de poudre. Rajouté aux plats, le curcuma donne une belle couleur jaune et une saveur agréable. La poudre de curcuma s’utilise sans restriction comme épice en cuisine. On aime bien la marier avec du poivre noir qui a la particularité d’ouvrir les Srotas (canaux énergétiques subtils, un peu comme les méridiens).

En cas de maux de gorge ou de toux, vous pouvez saupoudrez 1/4 de poudre sur 3/4 cuillère à café de miel et en prendre toutes les deux heures. Léchez lentement en le laissant bien adhérer à la muqueuse du fond de la gorge avant de l’avaler.

Associé à la camomille, à la réglisse et à l’orme rouge, en tisane, 1/2 cuillère à café de poudre de curcuma au moment de l’ébullition, puis cuire à feu doux pendant dix minutes. Dès les premiers symptômes de grippe ou de rhume. Il est possible de rajouter du gingembre frais et de la cardamome.

La poudre de curcuma mélangée à de l’eau, pour réaliser un emplâtre qui sera appliqué directement sur des boutons ou de petites lésions avant de se coucher (si durant la journée cela vous rebute de le faire, à cause de sa couleur jaune). Prévoyez de quoi protéger les draps. Une fois l’emplâtre sec, il suffit de rincer à l’eau.

La pâte de curcuma s’obtient en cuisant à feu moyen 1/4 tasse de curcuma en poudre, 1/2 cuillère à café de poivre noir moulu et 1/2 tasse d’eau filtrée, en remuant constamment. Elle est la base du lait d’Or. On la conserve une fois refroidie au frigo pour quelques semaines. La recette du lait d’Or est la suivante : dans une casserole, faire chauffer sur feu moyen (le mélange ne doit pas bouillir) 1 tasse de lait végétal (par ex. amande) avec 1/2 cuillère à café de pâte de curcuma et 1/2 cuillère à café de graisse de coco. Une fois prêt, il est possible pour les constitutions Vata et Kapha de rajouter un peu de miel. Les Pitta peuvent rajouter du sucre brun ou de la stevia.

Association avec d’autres épices

Le curcuma fait partie intégrante des currys. Il se marie surtout bien avec le cumin, la coriandre et le fenugrec. Voilà de quoi vous donner des idées pour réaliser vos propres currys.

N’oublions pas que notre aliment est notre première médecine. Cette épice est tout bonnement extraordinaire et devrait faire partie de notre cuisine au quotidien. Inscrivez-vous au prochain cours sur l’alimentation ayurvédique

A vos casseroles et faites honneur à cette belle épice.

Au plaisir de vous revoir prochainement, lors d’un rendez-vous, d’une formation ou au shop.

D’ici là, portez-vous bien

Articles recommandés