La saga des Doshas, part.1

Les Doshas Vata, Pitta et Kapha

Le terme de DOSHA signifie littéralement impureté ou vicié, comme si la conscience perdait peu à peu de sa pureté au fur et à mesure qu’elle se manifeste dans la matière. Les Doshas sont en fait une mesure du déséquilibre des principes éléments dans le corps ; une fois l’équilibre parfait réalisé, les Doshas deviennent les tissus du corps, les DHATUS. Chaque Dosha est une combinaison de deux des cinq éléments fondamentaux.

Pour permettre à la vie de se perpétuer, il y a qu’une seule option : l’accouplement ! Cela signifie que deux forces souvent opposées, complémentaires doivent se mettre ensemble pour créer une nouvelle vie. Les 5 éléments se sont donc répartis en couple pour donner naissance aux DOSHAS :

  • L’AIR et l’ÉTHER ont donné naissance à l’humeur biologique VATA

  • Le FEU et l’EAU ont engendré l’humeur biologique PITTA

  • L’EAU et la TERRE ont fait naître l’humeur biologique KAPHA

La théorie des TRIDOSHA est un concept qui est exactement comme celui d’Einstein. Einstein nous a dit que tout est énergie et que cette énergie est transformable en matière ou, au contraire, que la masse, la matière, peut se transformer en énergie. Sa célèbre formule, L’énergie = la masse que multiplie la vitesse de la lumière au carré est : E=MC2

Le rôle des Doshas dans notre corps


Vata vient du terme Vayu qui signifie le vent en Sanskrit. Vata est la bioénergie (Dosha) composée des éléments AIR et ÉTHER ; ses qualités sont : sec, froid, léger et volatile ; il est très sensible aux changements où il se dérègle vite.

Dans notre organisme, Vata contrôle tous les mouvements (ex. le péristaltisme dans notre système digestif, pulsations cardiaques), le système nerveux et l’élimination (urines, selles, etc.). Vata est responsable de tous les processus de catabolisme et de vieillissement.

Quand Vata est en équilibre, il nous amène la gaieté, la vitalité, la joie, la générosité, l’enthousiasme, la créativité et le bien-être reviennent au pas de course. L’ensemble du corps fonctionne à nouveau normalement.

Lorsque vous maîtrisez votre Vata, vous maîtrisez les effets du temps sur vous. L’Ayurvéda nous enseigne comment rester jeunes le plus longtemps possible en bonne santé.

Vata augmente naturellement dès la cinquantaine (ménopause/andropause) et nous amène avec lui ses qualités (sec, froid, léger et volatile). Les rides apparaissent, la peau s’affine et se dessèche, pareil pour les cheveux, la masse musculaire diminue, on est plus sensible aux changements et on ne digère plus comme avant.

La bioénergie Pitta composée des éléments FEU et EAU contrôle dans notre corps le métabolisme, la régulation thermique, la vision, la compréhension des stimuli sensoriels, la coloration de la peau, l’éclat des yeux et la sensation de la faim et de la soif.

Sur le plan psychique, Pitta est responsable de notre capacité de raisonnement, donc notre intelligence, ainsi que notre niveau d’ambition, notre capacité à avoir du courage et confiance. Lorsqu’il déborde, Pitta devient critique, impatient, irritable et nous amène la colère, la haine et la jalousie. Mieux vaut qu’il reste dans la joie !

Pitta maintient notre corps à bonne température, il produit de l’énergie et nous donne de la vitalité.
Dès la puberté, Pitta rentre en ligne de compte. Pas étonnant que les parents aient des difficultés avec les adolescents !

Formé des éléments EAU et TERRE, la bioénergie Kapha est solide, stable, doux, immobile, lourd, froid. Kapha est responsable du maintien des tissus et structures, des fluides, de la lubrification, de la stabilité, de la fermeté et de la fraîcheur dans le corps, de la croissance et la structure du corps, de la force, de la persévérance, de la résistance et de la puissance sexuelle.

Kapha permet la fixation et la coordination des données dans l’organisme, la lubrification des articulations et l’humidité de la peau.

Sur le plan psychique, Kapha nous amène l’amour, la compassion, la patience, la concentration, le contentement, la tolérance, la foi, la tendresse, mais également l’attachement, l’avidité, l’envie persistante.
Quand Kapha est équilibré, il nous donne un corps robuste, doux et bien construit, des articulations souples, l’endurance physique et nous sommes résistants aux maladies.

Kapha est aussi responsable de l’immunité, de la mémoire et du sommeil.
L’enfance est la période de la vie où le Kapha est prédominant, c’est normal puisque le corps doit grandir.

Comments

Comments are closed.