Le gingembre

Le gingembre, Zingiber officinalis

Cette plante vivace est originaire des régions humides de l’Inde, notamment du Kerala et du Penjab. Son rhizome est d’ailleurs utilisé de manière très répandue dans la cuisine asiatique.

Les feuilles persistantes sont longues et odorantes. La fleur prend une coloration rouge. Le gingembre préfère une exposition ensoleillée et une atmosphère humide. Sa croissance est rapide. La plante se multiplie par division des rhizomes.

Source image : wikipédia

Le gingembre dans les médecines ancestrales

Le gingembre fait partie depuis des milliers d’années des médecines populaires asiatiques. C’est une des première plantes-épices orientales qui a été introduite en Europe.

Selon la médecine chinoise, le gingembre renforce l’énergie Yang et le conseille pour les maladies liées à l’humidité, comme le refroidissement, la grippe, les rhinites et les douleurs articulaires.

Le gingembre et l’Ayuvéda

Sous sa forme fraîche, elle s’appelle Sunthi et sous sa forme séchée, on la nomme Ardraka. Le gingembre est utilisé depuis des siècles dans la médecine ayurvédique.

L’Ayurvéda considère d’ailleurs le gingembre comme un remède universel indispensable pour augmenter Agni (le feu digestif) et diminuer Ama (les toxines). Il permet de réguler l’eau dans le corps et réduit donc Kapha.

Les individus de constitution Pitta devront la consommer avec parcimonie sous sa forme fraîche, à cause de sa saveur piquante due à sa concentration en gingérol. En revanche, l’extrait sec, autrement dit la poudre, est moins piquant.

Le gingembre en phytothérapie et nutrition

Le gingembre a une saveur piquante quelle que soit sa forme sèche ou fraîche. En revanche, après digestion, le gingembre sec prend une saveur douce et à ce titre est plus intéressant pour Pitta. 

La plante faîche ou sèche ne présente pas de contre-indication. Toutefois, les personnes de constitution Pitta préfèreront sa forme sèche pour éviter d’augmenter leur propre feu.

Les propriétés du gingembre sont nombreuses : neurotonique, tonique oculaire, analgésique, expectorant, spasmolytique, cardiotonique, digestif, carminatif, anti-inflammatoire, aphrodisiaque, chauffant, bactéricide.

Le gingembre peut être consommé dans la cuisine ou en tisane ou en jus.

Quelques idées

  • Avant les repas, mâcher un petit morceau de gingembre frais avec du sel permet d’ouvrir l’appétit
  • Pour augmenter son feu digestif et ainsi ses capacités digestives : boire tous les matins une tisane avec un morceau de gingembre frais + un jus de citron + 1 cc de miel
  • Pour combattre les oedèmes, boire un jus de gingembre mélangé avec du jus d’ananas
  • L’association gingembre-ail à part égale est excellente pour stimuler Agni et purifier les intestins des bactéries, champignons ou parasites
  • D’une manière générale, le gingembre est la plante idéale à cuisiner impérativement à tous les repas si vous souffrez de :
    • troubles métaboliques
    • rhumatismes
    • états de faiblesse
    • difficulté à digérer

Le gingembre et l’aromathérapie

L’huile essentielle de gingembre équilibre Vata, Pitta et Kapha. Elle stimule la digestion, active la circulation sanguine et lymphatique, décongestionne le système veineux et par-dessus tout est un excellent fongicide.

Tout comme la plante, l’huile essentielle a les mêmes propriétés et indications. Elle ne présente aucune contre-indication.

Le gingembre est une huile essentielle riche en sesquiterpènes. Cette famille biochimique nous invite à éveiller le “sacré” en nous. 

Au niveau énergétique, l’huile essentielle de gingembre active les trois premiers chakras. Elle purifie et dissout les charges du passé pour aligner les corps subtils, elle transforme les énergies denses comme la culpabilité, la honte et les peurs qui empêchent l’esprit de fleurir et de se révéler.

L’hydrolat de gingembre a les mêmes propriétés et indications que l’huile essentielle. Il chauffe le froid de la rate et de l’estomac avec les symptômes suivants : nausées, vomissements, douleurs gastriques, diarrhée.

Conseils d’utilisation du gingembre

  • En cas de stress, agitation mentale et asthénie, massez le plexus solaire avec 2-3 gouttes d’huile essentielle de gingembre
  • Pour aider en cas de constipation : mélangez 1 càs de l’hydrolat avec du miel et 1 goutte d’huile essentielle de mandarine. Rajouter ce mélange avec un peu de jus de pomme et boire.

Que le gingembre soit votre allié quelque soit sa forme galénique !

Alexandra Missirlian

Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager sur les réseaux sociaux 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*