Conseils Détox

La logique des saisons

Selon la Médecine Chinoise, chaque saison est associée à un élément, une émotion et à un organe ou plus particulièrement à un système d’organes.

  • Le printemps est associé à l’élément Bois et au système Foie-Vésicule biliaire. L’émotion sous-jacente est la colère.
  • L’été est lié à l’élément Feu et au système Coeur-Intestin grêle. L’émotion est la joie, mais peut être entachée par les tourments
  • L’automne, quant à lui, représente le Métal et le système Poumon-Gros intestin. L’émotion est la tristesse.
  • L’hiver est associé à l’élément Eau et au système Rein-Vessie. L’émotion est la peur.

Une des premières règles, si on veut détoxiquer l’organisme (foie), c’est de s’assurer que les organes qui vont éliminer les toxines, soient en parfait état de le faire.

Les organes émonctoires

Un émonctoire est un organe qui élimine les déchets produits par l’organisme. Nous avons le foie et :

  • le gros intestin (côlon) qui évacue les selles
  • les reins et la vessie qui éliminent l’urine
  • les poumons qui éliminent le gaz carbonique
  • la peau qui élimine la sueur

Le foie

Le foie est un organe particulier qui doit toute l’année travailler comme une voirie. Il reçoit en permanence le sang chargé des nutriments en provenance de l’intestin grêle qui a digéré chaque repas. C’est le foie qui trie les déchets de l’alimentation et les envoie ensuite aux reins pour être éliminés. La bile que le foie produit va être éliminée en partie par les selles, ce qui leur donne leur couleur…brune.

Le foie peut être surchargé ou perturbé par : un excès de graisse, de sucre, les médicaments, les produits laitiers, l’alcool, etc. et dans ce cas, il ne fait pas correctement son travail.

Si en plus, les émonctoires sont encrassés, il est alors logique qu’une détox du foie, au printemps, ne se fera pas convenablement. Il faut donc s’assurer que les reins et le côlon puissent suivre, si on fait une détox du foie. “Si on stimule en amont, on draine en aval”.

Pour stimuler le côlon, il faut consommer suffisamment de fibres (fruits, légumes, céréales complètes, légumineuses). Le Triphala est un remède ayurvédique tout indiqué pour nettoyer en douceur cet organe.

Quant au drainage, la méthode la plus douce est de boire de l’eau chaude (= bouillie à la casserole de préférence) que l’on peut enrichir avec des hydrolats.

Les hydrolats « détox »

Cassis : stimulant rénal et hépatique, excellent à rajouter avec d’autres hydrolats pour potentialiser les effets détox et dépuratifs.

Carotte : détoxiquant et drainant du foie, des reins et du pancréas, diminue la glycémie et la cholestérolémie, équilibrant de la thyoïde.

Genévrier : plutôt spécifique à la fonction rénale, il diminue l’acide urique, redonne de l’énergie, soulage les douleurs rhumatismales souvent liées à un encrassage de l’organisme

Ledum : il fait d’une pierre deux coups, il purifie et régénère le foie, les reins, le pancréas et la rate. C’est un grand détoxiquant général

Pin sylvestre : détoxiquant et activateur des voies respiratoires, tonique général, détoxiquant rénal, idéal à la sortie de l’hiver, il redonne un coup de boost

Romarin : il stimule les fonctions hépatiques et le métabolisme, idéal quand on a pris quelques kilos en hiver, il redonne de l’énergie

Camomille bleue + Estragon ou Basilic : idéal pour soulager les allergies et rhume des foins

Le principe de la cure avec les hydrolats est de boire tous les jours pendant minimum 40 jours 1 à 2 cuillères à soupe dans 1 litre d’eau de préférence chaude (ou tiède)

Si vous avez besoin que je vous commande l’un ou l’autre des hydrolats suivants, faites-le moi savoir par mail ou tél 076 / 324 17 83

Et les autres plantes en phytothérapie

Artichaut : il permet de drainer le foie, les reins et le sang, ce qui revitalise tout l’organisme, il soulage également les maladies métaboliques. Le plus simple est de le manger, cuisson à l’eau, sans vinaigrette. Sinon il existe en comprimés.

Radis noir : il soulage les insuffisances hépatobiliaires, excellent draineur rénal, il favorise l’élimination des toxines. Le radis noir peut se râper sur l’assiette. Prudence recommandé en cas d’hypothyroïdieses dérivés soufrés sont capables de capter l’iode.

Pissenlit ou dent de lion : diurétique et stimulant des fonctions hépato-biliaires, très indiqué en cas d’excès alimentaires. En phyto, on utilise la racine, vous pouvez trouver en teinture-mère « Taraxacum de Cérès » 3-5 gouttes dans un verre d’eau avant les repas.

Le jus de citron : c’est tellement simple qu’on oublie souvent d’en boire le matin à jeun. Il permet de stimuler la vésicule biliaire, redonne de l’énergie (remplace le café). Il est possible, si vous ne supportez pas le jus pur, de le diluer dans votre tasse d’eau chaude du matin.

Au plaisir de vous revoir prochainement, d’ici là, prenez soin de vous. 
Alexandra Missirlian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *