Comment renforcer sa santé

Il me paraissait important d’approfondir les connaissances autour de la santé et non de la maladie. La santé est notre bien le plus précieux qui nous permet d’agir librement et de vivre une vie heureuse.

Nous traversons une période vraiment difficile à tout point de vue. Cette crise sanitaire nous bouscule et semaines après semaines nos habitudes changent. C’est la crise dans tous les secteurs de la vie.

Depuis des mois, l’actualité est focalisée sur la maladie et oublie carrément de parler de la santé. Les informations d’où qu’elles proviennent sont anxiogènes, ce qui fragilise à terme notre santé.

Une remise en question s’impose quand tout devient chaotique et confus autour de soi. Le chaos est une excellente opportunité pour faire le bilan et changer ce qui a besoin de l’être, afin de réorienter ses priorités et se remettre sur son chemin de vie.

Cet article va vous permettre, je l’espère, de mieux comprendre la santé et faire ce qu’il faut pour la conserver, en ramenant un peu de calme et de paix dans vos vies. Commençons d’abord par la définition de la santé.

La santé

La santé n’est pas seulement une absence de maladie (symptômes), c’est-à-dire quand le corps n’a aucune douleur, aucun trouble, aucun dysfonctionnement, donc tout notre corps, tous nos systèmes/organes fonctionnent parfaitement bien. La santé se voit par l’énergie/vitalité qu’on a pour accomplir tout ce qu’on a à accomplir.

Il faut comprendre que la santé est co-dépendante de beaucoup d’autres éléments de la vie. Raison pour laquelle, la salutogenèse est plus appropriée pour parler de la santé

La salutogenèse se définit comme un concept développé par le sociologue médical Aaron Antonovsky qui désigne une approche se concentrant sur les facteurs favorisant la santé et le bien-être (physique, mental, social, etc.), plutôt que d’étudier les causes des maladies (pathogenèse). [source Wikipédia].

La santé et le bien-être sont donc indissociables. Plus on travaille sur sa santé et plus on sera heureux et disponible pour les autres secteurs de la vie. C’est d’ailleurs la voie de l’Ayurvéda. On peut aussi travailler sur son bien-être et de facto la santé s’en verra améliorée.

La santé, selon l’Ayurvéda, se manifeste quand toutes nos cellules (10’000 milliards, ça fait un paquet quand même !) baignent dans la joie. Donc l’émotion à cultiver en toute circonstance est la JOIE !! Quand on est dans la joie, tout devient facile, léger et on a de l’énergie pour tout le reste. La joie nous garde dans l’instant présent.

À contrario, quand on cultive des émotions négatives (peur, colère, tristesse), on est fatigué, déprimé, découragé, perdu, on vit soit dans le passé, soit projeté dans le futur.

La joie est une émotion qui nous permet d’accueillir toute chose nouvelle avec gratitude, bonne ou mauvaise. La gratitude est la clé qui ouvre le chakra du cœur qui nous fait vibrer d’amour. Quand le chakra du cœur est guéri, l’ego est maîtrisé et la santé se manifeste. Et quand le chakra du cœur se porte bien, notre système immunitaire est performant, il sait affronter tout type de virus.

« Une journée sans rire est une journée perdue » Charlie Chaplin

Voyons à présent ce qui se cache derrière le bien-être. Le bien-être ouvre la voie au sentiment de bonheur, de plénitude. Si nous concentrons notre bien-être qu’à un seul domaine de la vie, nous ouvrons la porte à la frustration dans les autres domaines qui sont alors délaissés…. !

La santé est le résultat d’une vie orientée vers l’amour, la lumière et la vérité, ce qui nous met dans un état de joie. Alors, qu’attendons-nous ? C’est déjà ici et maintenant !! Il suffit d’ouvrir les yeux et de l’accueillir. Il est là, l’amour est déjà là ! Sauf qu’en ce moment, on passe plus de temps à se chamailler qui a raison qui a tort avec nos croyances à chacun. C’est typiquement les démonstrations de forces de l’Ego. Et l’ego amène quoi ? discorde, souffrance, jugement, division, séparation, dévalorisation, manipulation, fermeture, mensonges, guerres…. Il ne tient qu’à nous d’inverser ça maintenant et d’entrer pleinement dans l’amour. L’amour est l’énergie de guérison la plus puissante contre tout : la peur, la colère, la tristesse et même la maladie. Vibrant d’amour, on est en bonne santé, le bonheur, quoi ! Et il est simple, le bonheur ! Aimons-nous les uns les autres et traitons la terre sur laquelle on vit comme notre mère, avec respect, car c’est elle qui nous nourrit, nous abrite et nous soigne  . Pardonnons-nous par la même occasion d’avoir été guidé par l’ego.

Petit aparté sur l’immunité collective, depuis la nuit des temps jusqu’au méchant virus, elle impliquait une transmission active et passive entre les individus, afin que le système immunitaire de chacun puisse développer les anticorps nécessaires à la survie. Les anticorps, sont des sortes de patrouilleurs pour signaler « l’ennemi », afin que lors de la prochaine exposition, le système immunitaire puisse traiter l’ennemi encore plus efficacement et rapidement que la première fois.

Le bien-être

Le bien-être est plus complexe que la santé à proprement parler. Voyons en détail ce qu’est le bien-être.

Le bien-être est l’équilibre des secteurs basiques de la vie. On distingue le bien-être physique, psycho-émotionnel, social et professionnel.

-> Le bien-être PHYSIQUE, s’obtient par une bonne hygiène de vie.

Notre corps est une formidable et très complexe machine. Comme toutes les machines, le corps a besoin de nutriments de base pour bien fonctionner. Comme une voiture à essence, on ne la remplit pas avec du Diesel, sinon on l’abîme. L’alimentation, c’est pareil. L’alimentation est d’ailleurs le pilier N°1 de la santé selon l’Ayurvéda.

Alors de quoi a besoin le corps pour bien fonctionner ? Tout aliment transformé, raffiné est dépourvu d’énergie vivante. L’alimentation commence par bien choisir ses ingrédients les plus bruts possibles, c’est-à-dire frais.

Glucides : les céréales les plus basiques possibles : boulgour, riz, maïs, quinoa, millet, sarrasin, blé, seigle…

Lipides : les huiles végétales de première pression à froid (la chaleur déforme les chaînes d’acides gras essentiels) pour avoir suffisamment d’oméga 9 (huile d’olive), oméga 6 (huile de colza), oméga 3 (huile de cameline ou lin). Le ratio à respecter quotidiennement est de 1 W3 pour 5 W6. Seule l’huile d’olive peut être chauffée jusqu’à 180°C

Protéines : une alimentation végétarienne est à privilégier, car dans les légumes, les légumineuses et les fruits, on a tous les micronutriments nécessaires (minéraux, vitamines et oligo-éléments) pour être en bonne santé. Cela dit, une bonne tranche de viande 1 à 4 fois par mois achetée chez le boucher, selon les organismes, assure l’apport en vitamine B12. Eh oui, on n’est pas tous égaux devant son assiette. L’Ayurvéda le confirme, Vata digère mal les protéines, Pitta les graisses et Kapha le sucre !

Pour garantir un bon sommeil le jour de viande, préférez de la manger à midi avec un peu de féculent et surtout une salade amère (jus de citron et huile d’olive). Le féculent et l’amertume de la salade avec sa sauce citron-huile d’olive vont soutenir les fonctions hépatiques. La salade est une crudité avec son EAU de VÉGÉTATION, c’est là que sont beaucoup de minéraux biodisponibles, qui vont soutenir les reins afin d’éliminer les déchets de la viande (acide urique entre autres).

Minéraux et oligo-éléments : Calcium, Magnésium, Fer, Potassium, Sodium, etc. sont très présents dans les légumes, légumineuses

Vitamines : A (et B-carotène), groupe B (céréales, légumineuses), C (fruits), D (soleil), E (huile), K (choux)

Oligo-éléments : en faible quantité dans tous les aliments, zinc nécessaire au système immunitaire (huîtres, lentilles, cardamome…), chrome pour prévenir les troubles métaboliques (diabète) qu’on retrouve dans les brocolis, huîtres, céréales complètes, oléagineux, le sélénium qui est important en période hivernale pour protéger l’organisme, on le trouve dans la noix du Brésil, graines de tournesol…

Les additifs, conservateurs, exhausteurs de goût, colorants sont des éléments EXOGÈNES, cela veut dire que notre corps n’en a pas besoin. Pire, une consommation régulière de ces produits si chers aux industriels, affaiblit nos défenses immunitaires, encrassent notre corps et provoquent à terme des maladies.

La santé est un choix ! Alors, à vos casseroles et remettez-vous au fourneau !

Manger sainement des produits frais exempts de chimie (OGM, pesticides…), de votre région et cuisinés maison. Hippocrate l’a dit : « Que ton aliment soit ton médicament ». Deepak Chopra l’a dit aussi : « l’homme creuse sa tombe avec son ventre », tout comme l’expression : « tu deviens ce que tu manges ». Donc STOP à la Junk-Food, l’alimentation industrielle, le sucre et la surconsommation de viande.

Si vous cherchez dans votre région, je suis certaine que vous trouverez un maraîcher, une ferme qui vend en direct ses produits. Vous ferez d’une pierre deux coups, vous permettrez à une famille de vivre de son travail et vous mangerez mieux. Les supermarchés sont remplis de produits industriels et la tentation est considérable !

Boire de l’eau. Tout autre liquide consommé amène des nutriments et/ou des principes actifs qui devront être traités comme de la nourriture. Seule l’eau hydrate vraiment le corps et les cellules. Nous sommes constitués à 70% d’EAU. Les tisanes sont bienvenues, mais rappelez-vous que les plantes sont des remèdes pour soigner des maladies. N’en abusez-pas !

Bouger. La sédentarité est une des sources connues de maladies modernes, les fameuses comorbidités : obésité, maladies cardio-vasculaires, etc. La sédentarité est devenue notre mode de vie moderne ; métro – boulot – dodo, faut bien payer les factures et remplir le frigo. Une grande majorité de professions se font assis sur une chaise et devant un écran d’ordinateur toute la journée, ce qui fatigue énormément et n’encourage pas à faire du sport. Il n’est pas question de devenir en quelques semaines un champion de quoi que ce soit…. Cependant une pratique sportive douce et régulière comme par ex. marche rapide de 30 min quotidiennement, suffit largement. Alors enfilez vos baskets et faites le tour du quartier, tous les jours.

Le bien-être physique est avant tout centré sur l’alimentation qui procure une bonne digestion et assimilation des nutriments. Le corps fonctionne bien et a toute l’énergie nécessaire pour accomplir tout ce qu’il doit faire, l’activité.

-> Le bien-être PSYCHO-ÉMOTIONNEL s’obtient par une bonne gestion de toute information consommée (aliments, médias).

J’aime bien lier mental et émotion, car l’un peut déboucher sur l’autre et réciproquement. Une pensée engendre une émotion qui engendre une nouvelle pensée, et ainsi de suite. Les pensées négatives engendrent des émotions négatives (peur, colère, tristesse). Les pensées positives engendrent des émotions positives (joie, amour, gratitude).

Selon la médecine chinoise chacune de ces émotions est liée à un système d’organes (méridiens), ainsi :

  • la peur fragilise les Reins/Vessie. Adrénaline-noradrénaline-CORTISOL qui fragilisent le système immunitaire à terme. Selon la médecine chinoise, notre quota d’énergie vitale se trouve dans les reins qui peuvent vite s’épuiser. Quand le réservoir est vide, c’est vide, plus d’énergie ! On sait aussi que les reins sont des organes s’ils sont atteints engagent très vite le pronostic vital, autant que le cœur. Alors, travaillez sur vos peurs : peur de la mort, peur de la maladie, peur de contaminer les autres, peur des autres… la peur est souvent irrationnelle, une pure projection de l’esprit, sauf exception, elle n’existe que dans la tête. La peur restreint également le « champ de vision », ce qui n’aide pas à prendre du recul et avoir une vision globale de toute situation, car c’est à ce moment qu’on réalise que la peur était inutile. La peur paralyse aussi, donc on s’arrête, on n’agit pas.
  • L’anxiété fragilise le Cœur/Intestin grêle. Ce que vous mangez dans un état d’anxiété sera moins bien absorbé par votre intestin grêle ! Tout le monde sait à quel point le cœur est vital. Le cœur s’arrête, la vie s’arrête. Malheureusement, encore trop de gens surconsomment des produits qui le fragilisent à la longue, comme le sel, la viande rouge et les graisses saturées. L’alimentation est une chose, manger avec conscience en est une autre. Si vous êtes anxieux, avant de manger, faites une petite prière ou un exercice de respiration pour vous détendre. C’est plutôt dans un état de joie qu’on renforce son cœur en conjurant l’anxiété.
  • la colère fragilise le couple Foie/Vésicule biliaire. Le foie est un organe émonctoire qui permet au corps d’éliminer les toxines, assure le métabolisme des glucides, protides et des lipides, fabrique la bile indispensable à la digestion et participe au processus de coagulation (ça évite les hémorragies). Difficile d’éviter la colère, en plus elle fait souvent peur, alors on la réprime (elle implose à l’intérieur et donne des maladies en ~ite : bronchite, sinusite, tendinite…) ou on la laisse exploser et on dit des choses qu’on regrette. Il est bon de temps en temps, même si cela ne résout rien, de la faire sortir en allant crier dans la forêt, au moins cette énergie peut sortir. La douche froide aide à calmer les colères et offre un autre bénéfice, celui de renforcer les défenses immunitaires.
  • La tristesse/chagrin fragilise les Poumons/Gros intestin. L’oxygène est avant tout nutriment celui qui est le plus essentiel à la vie, le plus important et le plus vital. Sans air, on met sa vie en danger après 3 minutes (après 3 jours sans eau, 3 semaines sans manger et 3 mois sans dormir). Chaque « perte » (relation, travail) impacte directement ce système et d’autant plus si on cultive le chagrin au lieu de faire son deuil qui est déjà un sacré processus en soi. Tous les exercices de respirations sont bons pour réoxygéner son corps, ses tissus et ses cellules. Le port du masque en continu provoque des saturations, ce qui rend les exercices de respiration encore plus importants à pratiquer quotidiennement. Si vous demandez à oncle Google, il vous trouvera plein d’exercices de respiration comme par ex. la cohérence cardiaque, les pranayamas…
  • Les pensées obsessionnelles fragilisent le système Rate/Estomac/Pancréas. La rate est une sorte de cimetière à globules rouges qui joue également un rôle dans le système immunitaire. L’estomac représente le réceptacle de tout ce qu’on peut avaler au propre comme au figuré. Le pancréas est un organe hyper important dans la digestion des glucides, protides et lipides ET dans la gestion du sucre dans les cellules grâce à l’insuline et au glucagon (attention au diabète). La méditation est un excellent outil pour mieux canaliser ses pensées et faire le vide.

Voilà qui donne à réfléchir quant à sa manière de gérer ses pensées/croyances et ainsi que ses émotions.

-> Le bien-être SOCIAL se vit quand nous cultivons de bonnes relations avec tout le monde.

Les échanges entre êtres humains sont absolument vitaux, ils nous apportent de la joie au travers des rencontres, du partage et de l’amour par l’amitié, la solidarité, l’entraide, le soutien, la bonne compagnie… L’humain est un mammifère SOCIAL. Nous, êtres humains sommes faits pour tisser des liens entre nous, qu’ils soient familiaux, amicaux ou amoureux… La solitude est une cause de mortalité. Il serait peut-être temps de faire le bilan de ces derniers mois. Si nécessaire, demander pardon à ceux qu’on a offensés pour retrouver à nouveau des relations saines. Nous avons vu que l’égo divise tandis que le cœur unit, rassemble et nous connecte les uns aux autres. soyons unis au lieu d’être divisés. Soyons là, les uns pour les autres. Comme le système immunitaire pour l’ensemble du corps.

Le pardon est aussi une très grande force de guérison, car ce qui le motive est tout simplement l’amour. Le pardon LIBÈRE de tout sentiment négatif et ramène la légèreté dans le cœur. Et les relations sont importantes, car elles amènent la joie et l’amour.

-> Le bien-être PROFESSIONNEL survient quand nous accomplissons notre mission terrestre.

Nous nous identifions et qualifions souvent par notre profession. La plupart du temps pour pouvoir remplir le frigo et payer ses factures, nous acceptons un travail qui ne nous satisfait pas complètement, ne nous fait pas rêver et ne nous permet pas de nous épanouir. Le besoin de sécurité financière prime sur le bien-être professionnel ou alors c’est un leurre !

Dis simplement le bien-être professionnel n’a rien à voir avec le salaire (sécurité financière, qu’on peut associer avec le premier chakra). Le bien-être professionnel, c’est faire quelque chose…. avec ses dons personnels (nous sommes tous doués pour quelque chose)…. qui contribue au bien-être général (à la collectivité). De facto on se sentira utile et ce sentiment d’utilité nous rendra heureux, peu importe ce qu’on fait, chacun a sa place. On le fait parce qu’on aime le faire et que cela nous fait du bien de le faire. Si on est en permanence fatigué, c’est ce qu’on n’aime pas faire qui nous fatigue !

Je me souviens de mon premier voyage en Inde en 1998, toute personne que j’ai rencontrée (autochtones ou voyageurs) m’ont posé la même question « What is your mission ? » (quelle est ta mission ?). C’est en 2003 après un burn-out/dépression que j’ai réfléchi à cette question. L’Institut Jyoti est né à ce moment. Ma mission est 1) de soigner l’âme en passant par le corps, ce qui implique de traverser la partie obscure (Jyoti veut dire lumière) psycho-émotionnelle et 2) transmettre mes connaissances pour que chacun puisse devenir autonome pour sa santé.

Bouddha disait « il n’y a pas de chemin vers le bonheur, le bonheur est le chemin » et il a raison !

Et vous ? quelle est votre mission ?

Quelques conseils pour retrouver la joie, le calme, la paix et la santé

Pour favoriser la joie, il est recommandé de s’éloigner de toute source informationnelle qui amène ou propage PEUR, COLÈRE, TRISTESSE, à la place il est préférable de s’entourer de personnes joyeuses, bienveillantes pour partager des moments de bonheur, la joie d’être ensemble, de reconnecter l’humain à sa vraie nature. Voilà pour la théorie et la pratique ?

Bonus Aroma

L’aromathérapie (huiles essentielles et hydrolats) est un outil génial qui nous donne le coup de boost nécessaire pour avancer.

Commençons par hydrolats (HA) à boire en cure de 40 jours 1 cuillère à soupe dans 1 litre d’eau à boire la journée. Vous pouvez les prendre seuls ou les combiner, c’est même mieux, car les cocktails sont parfois plus efficaces qu’un seul

HA Kewra renforce l’organisme, régule le système cardio-vasculaire, purifie le foie et le pancréas, calme douleur et inflammations ainsi que les spasmes (contractions prématurées, risque de fausse-couche). Un super hydrolat pour combattre la colère, l’irritabilité, la confusion, l’agitation, les peurs, le désespoir, la rancune, la tristesse, le stress, la dépression et la léthargie tout en transmettant clarté, légèreté et créativité. Le Kewra connecte également le corps et l’esprit, crée le lien avec les autres, dissout les blocages, permet d’affronter les problèmes et donne du recul.

HA Champaca agit sur la digestion (acidité gastrique, fringales, nausées, troubles alimentaires), calme les inflammations et les douleurs musculaires/articulaires. C’est un grand baume pour le cœur/poumons qui aide à lutter contre l’indifférence émotionnelle, la frustration, la colère, le stress, l’agitation et la dépression. D’autre part, il encourage à l’introspection, dissout l’ego et permet de déconnecter du quotidien

HA Rose au niveau cutané rafraîchit, régénère, protège, apaise, tonifie, illumine et hydrate la peau tout en luttant contre les effets de l’âge, les allergies, les coups de soleil, les plaies, le muguet ou encore les érythèmes fessiers. C’est un puissant remède pour calmer les inflammations et tout type de rougeurs. L’hydrolat de rose purifie les voies respiratoires, combat le stress, l’anxiété, la colère, l’hyperémotivité, la frustration, la rigidité, les peurs, l’agitation, l’égoïsme et le cynisme. Le meilleur compagnon dans les moments durs de la vie tout en restant « connecté » avec les autres.

Parmi les huiles essentielles (HE), en voici quelques-unes que j’ai pu tester ces derniers mois :

HE Hinoki, toute nouvelle, il s’agit du cyprès du Japon dont l’histoire est fascinante. Pour obtenir l’huile essentielle d’hinoki, on a besoin des branches de cyprès du Japon qui ont été cassées par les typhons et charriées par les rivières. Elles sont ensuite récoltées, séchées, puis distillées. C’est intéressant de le savoir, car cette huile essentielle amène immédiatement le recul et calme la tempête dans la tête. À humer régulièrement quand on est pris dans les marasmes de pensées/émotions négatives et 1 goutte sur le plexus solaire si l’ego mène la danse.

HE Bois de santal indien, bien connue pour ses propriétés calmantes, anti-inflammatoires, relaxantes et favorisant la transcendance dans une méditation. 1 goutte sur le point entre les sourcils et 1 goutte sous le nez, fermez les yeux et c’est parti pour une douce et profonde méditation qui apaisera les colères, frustrations, contrariétés, agressivité. Le même protocole aide à s’endormir paisiblement.

HE Pin cembra/Arolle un conifère européen qui stimule la dopamine ! Excellent désinfectant atmosphérique, vivifiant et stimulant. Il favorise également l’oxygénation des cellules. 1-2 gouttes dans le masque quand on doit le porter toute la journée. Il donne aussi beaucoup de courage et aide à reprendre des forces pour affronter les situations extrêmes. Il permet de se « redresser » donc facilite l’acceptation et la résilience. 1 goutte dans le nombril et masser en cercle aide aussi à s’endormir facilement.

Avec tous ces conseils, vous voilà armés pour retrouver le calme et la santé, même si le monde va mal en ce moment, ne vous laissez pas engloutir avec. Que ce soient les enseignements védiques ou les autres textes sacrés comme la Bible, tous disent la même chose : nous sommes UN provenant de la même source (le DIVIN = AMOUR). À l’image de la goutte d’eau et de l’océan, sans goutte d’eau pas d’océan. Si nous allons mal, le monde ira mal. Si nous allons bien, le monde ira bien. C’est notre responsabilité de nous guérir pour que le monde puisse se guérir et vivre en paix. Il n’y aura pas de sauveur, nous sommes le sauveur. À nous d’ouvrir les yeux et d’élever notre âme/conscience pour entrer dans l’AMOUR. Nous sommes amour : en sanskrit AHAM PREMA signifie je suis amour, un joli mantra pour une belle méditation.

La lumière est au bout du tunnel, vous pouvez avancer avec confiance ! Méfiez-vous toutefois des promesses extérieures qui changent tout le temps, suivez votre cœur, car c’est là que réside le divin. La vérité est immuable, car faite de lumière et d’amour.

Au plaisir de vous revoir prochainement à l’occasion d’un rendez-vous, d’un passage au shop ou d’une formation. Prenez soin de vous !

Alexandra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *