Le muscle trapèze

Le trapèze, un grand muscle

Chaque semaine, je reçois en consultation des patients qui souffrent du dos. En grande majorité, ces douleurs se localisent dans le haut du dos : épaules et nuque. Le muscle concerné est le trapèze. Au toucher, ce muscle est extrêmement noué notamment le long de la clavicule, autour des omoplates et sur la partie ascendante qui le relie au milieu du dos. Bref, le trapèze est un sac de nœuds !

Pour comprendre pourquoi cette zone du dos peut accumuler autant de tensions, regardons d’abord d’un peu plus près l’anatomie de ce muscle.

Source de l’image : www.maitrise-orthopedique.com

Voici une définition tirée de Biologie humaine, principes d’anatomie et de Physiologie de Elaine N. Marieb, 8ème édition :

Le muscle trapèze est le muscle postérieur le plus superficiel du cou et de la partie supérieure du tronc. Ensemble, les deux muscles trapèzes constituent une masse musculaire en forme de diamant ou de cerf-volant. Chacun possède une origine qui est très large : elle s’étend de l’os occipital du crâne jusqu’aux dernières vertèbres thoraciques. Le muscle s’évase ensuite vers le côté pour s’insérer sur l’épine scapulaire et la clavicule. Le muscle trapèze effectue l’extension de la tête (et est donc l’antagoniste du sterno-cléido-mastoïdien). Il participe également à la rétraction, l’adduction et la stabilisation de la scapula. Assez curieusement, étant donné qu’il est formé de trois parties (faisceaux) orientés dans des directions différentes et innervé par plusieurs nerfs, le muscle trapèze peut à la fois élever et abaisser les épaules.

Rappelons au passage que les muscles servent entre autre à bouger notre corps en faisant office de levier pour actionner nos os, le mouvement est ainsi généré. Le système nerveux participe également à ce processus de création du mouvement. Le muscle trapèze est innervé par :

  • Le nerf accessoire (XIe paire crânienne) pour son faisceau supérieur
  • Le nerf du trapèze (Racines cervicales C2-C4) pour les faisceaux moyen et inférieur

Grâce à ce trapèze on peut donc pencher la tête en avant ou en arrière et lever ou baisser les épaules.

Le langage corporel

Le corps est le véhicule de l’âme. Si notre âme baigne dans la joie, alors notre corps est détendu et fonctionne de manière optimale. Avec notre corps, nous vivons nos émotions. Qui n’a pas un jour joué ou imité des émotions, comme au théâtre.

Quand on est dans la joie, le thorax et ouvert, on respire bien, les épaules sont normalement abaissées et on se tient droit.

Les émotions jouent un rôle prépondérant dans le langage corporel. Si nous ne voulons pas montrer nos émotions aux autres, nous devons alors crisper certaines parties de notre corps pour que ces dernières ne traduisent pas l’émotion vécue. Et c’est le début d’un conflit intérieur le plus souvent inconscient.

Chacun a son histoire, son vécu, son ressenti. Les émotions sont universelles, la joie est la même pour tout le monde, il en va de même pour la tristesse ou la colère.

Avez-vous déjà observé comment vous vivez avec votre corps vos émotions ?

Dans quelle position est votre corps quand vous ressentez telle ou telle émotion ?

Que se passe-t-il dans votre corps quand il y a un conflit intérieur ?

Par exemple quand on voudrait dire non et qu’on soit obligé de dire oui, par peur d’être rejeté ou mal perçu ou par peur de l’autorité, etc. Le muscle trapèze et sternocléidomastoïdien se crispent, car cela engendre un conflit intérieur. Et hop des nœuds se forment sur le faisceau supérieur (la nuque).

Dans notre corps s’inscrivent toutes nos émotions.

Quand notre âme est par exemple triste, notre corps aura tendance à se replier sur lui-même et presque faire le dos rond. Quand l’âme a peur, les épaules se lèvent et c’est le faisceau supérieur du trapèze qui se contracte.

À quel chakra ce muscle est-il associé ? Petit rappel

Les médecines ancestrales, telles que l’Ayurveda, nous enseignent que notre corps n’est pas juste que de la matière et que nous possédons aussi tous des « chakras » qui sont des centres énergétiques. Chaque chakra a des fonctions physiologiques bien précises et également des fonctions psycho-émotionnelles. Le bon fonctionnement de tous nos chakras nous assure une bonne santé physique, psychique et émotionnelle, afin que nous puissions évoluer sur le chemin de la vie.

La racine des chakras se situe sur la colonne vertébrale :

1er chakra – Muladhara. Coccyx
2ème chakra – Swadhisthana. Sacrum
3ème chakra – Manipura – Lombaires
4ème chakra – Anahata – Dorsale
5ème chakra – Vishudhi – Cervicale
6ème chakra – Ajna – Atlas
7ème chakra – Sahasrara – Fontanelle

Quand on regarde ce muscle d’un point de vue énergétique, c’est-à-dire par les chakras, on s’aperçoit qu’il est attaché à la dernière dorsale, vertèbre voisine de la racine du plexus solaire (Manipura) et du chakra du cœur (Anahata), sur l’épaule et les cervicales au niveau du chakra de la gorge (Vishudhi).

Manipura

Situé au niveau du sternum, ce chakra gouverne notre système digestif, notre métabolisme, notre vue, notre intellect et notre capacité de jugement. Il est associé à l’élément FEU qui a la faculté de transformer les choses.

C’est par Manipura que tout ce que l’on ingère (aliments, pensées, émotions ou données intellectuelles) se transforme en énergie. C’est dans le plexus solaire que se créent les ancrages, les schémas de pensées et les croyances. Il est le centre de notre individualité et nous permet de reconnaître notre propre valeur. Il est considéré comme le siège de notre EGO qui est en quelque sorte notre identité.

Manipura est le chakra le plus sensible et le plus influençable de tous, car toutes les tensions physiques et émotionnelles y sont concentrées. Il est particulièrement sensible dans notre société moderne car il est directement relié à notre volonté de maîtriser tous les événements ainsi qu’à la gestion de notre stress.

Manipura en harmonie :

  • offre une bonne capacité d’autoprotection face à l’environnement. Avez-vous remarqué les gens qui croisent les bras quand vous leur parlez ? Cela signifie deux choses soit qu’ils ne vous écoutent pas (en protégeant leur EGO) ou qu’ils se dissocient d’une émotion née de la discussion
  • donne la capacité de discernement pour devenir pertinent dans nos pensées et avoir l’esprit ouvert. En mettant la lumière, les idées deviennent claires et nous pouvons avoir un meilleur contrôle sur nos pensées / émotions afin de pouvoir rentrer dans un processus d’évolution spirituelle.
  • favorise l’évolution spirituelle. Ceux qui ont déjà participé à un stage de marche sur le feu, le savent. C’est en éveillant ce chakra que l’on peut marcher sur les braises sans ressentir de brûlure. En réalisant cela, on transforme la croyance que l’impossible devient possible. Et ce qui nous attend derrière est une joie immense, un amour infini et la gratitude. Les ingrédients de base pour réussir dans la vie.

Les dysfonctionnements de Manipura engendrent : la passivité, l’égoïsme, le jugement, le désespoir, la froideur dans les relations, le manque d’empathie, l’incapacité à pardonner, la rancune, l’incapacité à prendre du recul, la rigidité mentale, la tendance à se concentrer sur les problèmes au lieu de voir les solutions, la nervosité, la dispersion énergétique, des perturbations digestives, des douleurs dans les articulations et de la crispation au niveau de l’attache du trapèze.

Il est bon aussi de rappeler que la peur du manque de respect ou de dignité et la peur de l’échec sont associées à Manipura. De même que le besoin de reconnaissance est intimement lié à ce chakra.

Anahata

Situé dans la région du cœur, il règle naturellement les fonctions de cet organe, ainsi que la circulation sanguine, la partie inférieure des poumons, le thorax et le système neurovégétatif.

Anahata est l’élément AIR, celui qui effleure la peau mais reste invisible, celui qui permet de sentir, sans voir ni entendre. Le cœur est li au toucher et à la capacité de sentir. Il est le point de rencontre entre le corps et l’esprit, la matière et l’énergie, le haut et le bas, le visible et l’invisible, le monde de l’esprit et celui de l’âme. Il est le lieu de tous les échanges, de l’ouverture sur le monde

Ce chakra nous met en accord avec les lois de la nature et nous relie à notre moi supérieur. C’est le cœur qui nous ouvre aux aspects supérieurs de la conscience. Il amène la sagesse, la vitalité, le dynamisme, la compréhension de la volonté divine, l’amour universel, l’amitié, la compassion, la sympathie, le partage, l’esprit de collaboration, le sens des responsabilités, la capacité d’écoute et d’adaptation, l’espace, la liberté et la régénération, mais aussi l’amertume liée aux relations, les regrets, la déception et la solitude.

Anahata en harmonie signifie :

  • Savoir vivre le moment présent avec joie
  • Avoir conscience de ses possibilités créatrices et capacité à contribuer à un monde meilleur
  • Savoir s’aimer et aimer les autres, sans condition
  • Savoir pardonner
  • Être reconnaissant pour tout ce que la vie nous amène

Les dysfonctions de Anahata engendrent : possessivité, irritabilité, incapacité de décision, besoin exagéré de vouloir se protéger, manque d’objectivité, insatisfaction permanente, déséquilibre émotionnel, dispersion, méfiance, doute, préjugés, manque d’humour, lâcheté, difficulté à s’engager dans ses relations, paresse, une fatigue permanente, de la difficulté à se régénérer, des troubles cardio-pulmonaires et la partie entre les omoplates du muscle trapèze se crispent !

Des peurs différentes peuvent perturber Anahata, comme la peur de la solitude, peur du rejet, peur du manque d’amour ou peur de perdre sa liberté. Son besoin primordial est simplement l’AMOUR.

Vishudhi

Situé au niveau de la gorge, il est relié au corps mental supérieur. Ce chakra gouverne le cou, la voix, les voies aériennes supérieurs et les membres supérieurs, c’est le régulateur du métabolisme thermique. Il est relié à l’audition et l’élément ESPACE.

Vishudhi est le centre de la vérité, de la communication verbale, de l’expression de soi et de la conceptualisation. Il est la liaison entre les émotions et l’intellect, le cœur et la tête. Il permet de véhiculer et d’exprimer clairement et sous contrôle, les émotions et les idées initialement créées dans le 2ème chakra. C’est le centre de l’expression du moi divin, qui aide à établir le détachement, le calme et la paix intérieure.

Sans le verbe, la vie est abstraite, nous ne pouvons pas comprendre ce qui se passe. Certains scientifiques pensent que le verbe est à l’origine de l’Univers. La création de toute chose, de tout concept prend forme dans le verbe. Lorsque nous essayons de comprendre les lois universelles, nous devons d’abord les nommer pour qu’elles puissent devenir réalité.

Vishudhi en harmonie permet de :

  • s’exprimer clairement, avec vérité et profondeur mais aussi avec détachement et sans émotion
  • avoir conscience de sa mission sur terre
  • d’être fidèle à nous-mêmes
  • savoir percevoir et exprimer la vérité, sans devoir hurler
  • savoir décoder les messages de notre corps

Les dysfonctions de Vishudhi amènent : la dépression, froideur, indifférence, timidité, égocentrisme, impatience, manque de réflexion, manipulation, incapacité à se faire comprendre, précipitation, obsession des détails avec un manque de vision holistique, déformation de la vérité, des troubles de la thyroïde, blocage de la nuque et toute la partie supérieure du trapèze se noue.

La peur de stagner et la peur de régresser se manifestent par ce chakra, car son besoin primordial est l’évolution.

Comment libérer les tensions du trapèze ?

Pour soulager les tensions du muscle du trapèze et aller plus loin que la simple douleur, j’utilise quasi systématiquement 3 huiles essentielles riches en aldéhydes (antalgique majeur) et sesquiterpènes (anti-inflammatoire) : myrte citronné, encens et élémi. J’arrive ainsi à libérer les nœuds et les tensions sur le trapèze. Ce choix n’est pas anodin non plus. Chaque huile essentielle est un messager de la nature. Or quand on a mal quelque part, c’est souvent qu’on n’a pas écouté quelque chose : une peur, une émotion ou qu’une pensée tourne en boucle dans notre tête. Pour libérer une douleur, à mon avis, il faut reconnecter le corps à l’esprit pour que l’énergie puisse à nouveau circuler. Quand l’énergie circule, la douleur n’a aucune raison d’être.

Bien sûr, les huiles essentielles comme la Gaulthérie ou l’Eucalyptus citronné font du bien, je les applique aussi dans un soin du dos, mais expérience faite, elles ne sont pas suffisantes pour faire la différence.

Propriétés et indications énergétiques de l’ELEMI 

  • Soutient ceux qui se sentent dispersés, aide à se recentrer et réaligne les chakras
  • Permet de découvrir des émotions et sentiments bien enfouis. Aide à prendre du recul
  • Apaise le stress et la nervosité chronique, l’agitation, l’excitation et l’impulsivité. Harmonise et équilibre, développe un sentiment de paix
  • Renforce la volonté, permet de passer à l’action sans agitation
  • Développe la capacité d’expression verbale

Il est associé au 5ème chakra, Vishudhi

Propriétés et indications énergétiques de l’ENCENS INDIEN 

  • Dissout les schémas de rigidité mentale, les obsessions, la tension et la fatigue nerveuse
  • Assouplit, détend, revitalise
  • Aide à modifier sa façon à voir les choses
  • Libère de la peur de l’avenir et des cauchemars
  • Permet de communiquer et transmettre des idées
  • Établit le lien avec le moi supérieur
  • Libère de l’agitation et du bavardage mental, apaise le stress, l’irritabilité et les soucis
  • Aide à communiquer en général

Il est associé aux chakras supérieurs, soit au-dessus du 7ème

Propriétés et indications énergétiques du MYRTE CITRONNÉ 

  • Apaise les colères soudaines
  • Aide à faire face aux conflits intérieurs que nous véhiculons et à accepter de laisser venir les obstacles que la vie peut nous présenter
  • Aide à dépasser l’égocentrisme intellectuel
  • Favorise le détachement et l’acceptation
  • Aide à se libérer d’une situation dite sans issue
  • Aide à prendre conscience de nos frustrations, de notre cynisme et de notre pessimisme
  • Aide à s’exprimer de manière constructive et sans agressivité
  • Transforme une attitude combative et défensive en une attitude plus coopérative et flexible

Il est associé au 3ème chakra, Manipura

En calmant le jeu, en dissolvant la rigidité, en ralentissant le rythme, en apaisant les pensées et les émotions, alors le corps se reconnecte à l’esprit et l’âme peut se manifester en toute sérénité. Nous pouvons ainsi avancer, nous exprimer sans peur et retrouver la joie. Avoir la tête sur les épaules et non enfoncée dans les épaules. Et notre muscle trapèze détendu nous permet de retrouver notre sentiment de liberté sans entrave.

Leave a Reply

Required fields are marked*

*