La saison Pitta

L’été est la saison où Pitta règne 

L’été est, sous nos latitudes, une saison chaude, en d’autres termes l’élément Feu est prédominant. Au moment où j’écris cet article, il fait 33 degrés !!! En été, il y a aussi, lorsque la température augmente, des orages de chaleur, le tonnerre gronde et la pluie s’invite pour nous rafraîchir. Donc en été, l’élément Eau est aussi présent. La bioénergie Pitta, qui est composée des éléments Feu et Eau, a donc les mêmes caractéristiques que l’été.

Selon l’Ayurvéda, l’été est nécessaire pour recharger nos batteries en lumière, activer Agni (notre feu digestif) et simplement transformer nos énergies.

Dès la fin du printemps, l’énergie Pitta progresse à peu près comme ceci durant tout l’été : au mois de juin l’énergie Pitta s’éveille et commence à s’activer ; suit le mois de juillet, où Pitta augmente encore ; au mois d’août, Pitta chauffe de plus en plus. Si aucune mesure n’est prise pour le contenir, les conséquences peuvent être dramatiques plus tard dans la saison. Attention, l’excès de Feu amène aussi la sécheresse, comme c’est le cas des déserts.

Le FEU est un élément qui, lorsqu’il est trop élevé (donc en excès), peut devenir très ravageur et provoquer des troubles désagréables.

Mais voilà, c’est l’été, le soleil est là, on préfère profiter avec joie d’être en plein air. C’est aussi la période des vacances, fini les contraintes, la routine quotidienne et on se laisse aller ! On apprécie les longues soirées entre amis. Quand on a trop chaud, on recherche volontiers la fraîcheur, l’ombre, les lieux frais, la baignade, etc. La bella vita…

La rentrée n’est pas toujours bien vécue. Cela se manifeste dès la fin août et le début de l’automne – saison Vata dont l’élément dominant est l’Air. En effet, qui a déjà soufflé sur un feu, s’est rendu compte que ça a tendance à le réactiver, n’est-ce pas ? À la fin de l’été, si aucune mesure n’a été prise, c’est comme si tout le feu accumulé voulait ressortir. Cela dit, si on a bien surveillé son feu depuis juin en faisant attention à son alimentation, ses activités et en soignant son corps, alors on vit bien la transition été-automne. Sinon, je ne vous fais pas un dessin.

Beaucoup de plantes aromatiques dont on tire l’huile essentielle ont des propriétés rafraîchissantes et apaisantes pour Pitta. Il s’agit entre autre des menthes, de la coriandre, la rose, les lavandes. Pensez à rajouter ces herbes aromatiques dans votre cuisine ou ces huiles essentielles dans votre huile de massage ! Buvez aussi les hydrolats de coriandre, rose, menthe, lavande 😉

 

Comment tirer profit de l’élément FEU

Le côté positif de la saison Pitta, c’est que notre digestion et notre métabolisme sont au top. Du coup, on digère mieux – surtout les crudités – et on assimile mieux les micronutriments (voir l’article sur la Micronutrition). Et là où ça devient intéressant, c’est à la fin de l’été qui devient alors la meilleure période pour faire des cures afin de stocker des micronutriments. La fin de l’été est la période où le Pitta est à son maximum, toutes ses fonctions seront aussi à leur plus haut rendement, comme la métabolisation. Je rappelle au passage qu’on stocke mieux si le corps est propre ! Donc inutile d’entreprendre une cure de minéraux ou autres si votre organisme est encrassé !

Profitez de cette période de l’année pour entreprendre des cures de vitamines, sels minéraux et oligo-éléments. Notre organisme les assimilera bien mieux maintenant qu’en hiver ! D’autre part, notre système immunitaire a besoin tous ces micronutriments pour affronter les microbes de l’hiver.

La bioénergie Pitta

Dans notre organisme, le principe premier de la bioénergie Pitta est la transformation. Pitta contrôle aussi la digestion, le métabolisme, la régulation thermique, la douceur de la peau, la vue, la passion et la joie. Pitta se manifeste principalement sous cinq formes (et dans cinq organes) :

  1. Pachaka-Pitta, le feu de la digestion et se situe dans les enzymes de l’estomac, duodénum, pancréas et intestin grêle,

  2. Ranjaka-Pitta, le feu du sang et se situe dans la bile du foie, ainsi que dans la rate,

  3. Sadhaka-Pitta, le feu du coeur qui donne l’énergie et la capacité de s’enthousiasmer,

  4. Alochaka-Pitta, le feu des yeux,

  5. Bhrajaka-Pitta, le feu de la peau et le gardien de la beauté qui donne le sens du toucher et l’éclat à la peau

Pendant l’été, nous l’avons vu, l’énergie FEU augmente naturellement et a pour conséquence d’augmenter aussi l’énergie Pitta dans notre organisme, c’est le pouvoir de l’environnement. Il est vrai qu’il va nous aider à mieux assimiler en cette saison. Mais gare aux excès ! Feu + Feu = Incendie ! Voici quelques conseils à ne pas faire ou éviter le plus possible, surtout si vous êtes de constitution Pitta :

  • Les expositions prolongées au soleil surtout autour de midi (11h à 15h)

  • Trop d’ordinateur et jusqu’à tard le soir augmente Pitta

  • Alimentation : les plats piquants, le sel, la viande rouge, les grillades, le rosé de l’apéro, le vinaigre, la salade tomate mozzarella, le plateau de fromages/charcuterie, les fritures et autres ont tendance à aggraver notre Pitta.

C’est à la fin de l’été – fin août et septembre – qu’on paie la facture ! Vient se surajouter, l’AIR de Vata (automne) qui entre dans le FEU de Pitta (été) et pousse ce dernier à son paroxysme.

Pendant cette période, les premiers signes de désagréments qui peuvent apparaître dans l’un ou l’autre des organes qui abritent Pitta, sont :

  • acidité, sensations de brûlure, diarrhées ou carrément le contraire, constipation, abdomen gonflé,

  • inflammations, allergies, éruptions cutanées, démangeaisons ou peau très sèche

  • vieillissement précoce de la peau, apparition de rides, cheveux, ongles et peau fatigués,

  • troubles cardio-vasculaires, circulatoires et lymphatiques,

  • douleurs diverses articulaires, musculaires, oculaires,

  • bouffées de chaleur, transpiration excessive,

  • esprit trop critique ou rationnel, irritabilité, colère, fatigue, difficulté à faire taire le mental, etc.

Faire des écarts de temps en temps, c’est sympa et ça fait du bien ! En revanche, lorsque ces écarts sont quotidiens et qu’on ne prend aucune mesure pour contenir ce Feu, c’est là que les dégâts apparaîtront plus vite et peuvent être intenses.

Conseils de saison

En conclusion, il convient en cette période de l’année d’atténuer le FEU s’il est trop élevé par quelques mesures très simples :

  • des massages quotidiens avec l’huile Pitta ou une bonne huile d’olive, ainsi que des traitements réguliers en institut adaptés à Pitta

  • des décoctions de plantes rafraîchissantes et apaisantes, par exemple les Tisama Depur/Digest, Brucior/Iris, Relax Pitta ou les hydrolats (champaca, kewra, genévrier, camomille, etc.)

  • des crèmes qui renversent le processus de vieillissement de la peau. Pour le visage, au choix dans les crèmes Lakshmi : la gamme visage Pitta ou Iris ou Anti-Âge et pour le corps la lotion anti-âge ou la crème Kumari.

  • une alimentation aux saveurs principalement amères (la salade pain de sucre et les côtes de bettes sont de saison en plus). Pour le foie, le jus de citron le matin à jeun qui en plus donne de l’énergie. Évitez de trop saler les plats, évitez aussi les saveurs trop acides et piquantes, les fritures, trop de viande rouge, le vinaigre, l’alcool…

  • faites une cure de vitamines, sels minéraux et oligo-éléments

  • méditez et pratiquez du yoga ou des sports comme la natation, le trampoline et surtout pensez à vous relaxer

  • diminuez l’acidité dans votre corps avec le BASIC Plus

BASIC PLUS est un basifiant à composition végétale et non pas minérale ! et qui contient également plein de minéraux, tels que Potassium, Magnésium, Sodium et quelques vitamines : C, B6 et B2. Cela fait d’une pierre deux coups : diminue l’acidité et recharge le corps en minéraux.

Je vous recommande vivement de participer au cours Ayurvéda au Quotidien. Vous connaîtrez votre constitution et apprendrez comment garder une bonne santé toute l’année. Plus d’info et inscription, cliquez sur le paragraphe 😉

Au service de votre santé,

Alexandra Missirlian